De racine Andalouse, une éducation Française, je suis un mélange culturel à moi toute seule. J'ai grandi entre BEGIJAR (pendant mes vacances scolaires) et Grenoble. Que reste-t-il de cette éducation ? La cuisine. Elle est le berceau de tous mes souvenirs.

30 avril 2011

Noix de Saint-Jacques au risotto et écume de chorizo.

Coucou, c'est toujours pô rachel, mais le gars astronomique

 Ces dernières années, je me suis souvent posé LA question existentielle :

Où vais-je finir mes jours ?

 Natif du Dauphiné et ne l’ayant jamais quitté (ni mon bled-sur-trou par ailleurs), je ne vois pô pourquoi ne pô y résider pour le restant de mon existence.

Amoureux de la Bretagne, nous avons souvent évoqué avec Madame la possibilité de s’y expatrier pour y finir nos vieux jours.

Ce squatte « momentané » (mais qui risque de se prolonger tellement je m’y sens bien, vu que je suis exonéré des taxes de résidence) me permet d’y voir plus clair dans mon choix crucial. 

En effet, après un accueil tout à fait chaleureux au départ non loin de la Côte d’Emeraude chez BREIZH WOMAN, je me suis fait foutre dehors manu militari à coups de menhirs. Alors que là mine de rien, non loin de mon domicile, au sein de mon Dauphiné natal, non seulement on m’a accueilli tout aussi chaleureusement que sur la côte bretonne, mais on m’a aimablement demandé (j’dirai pô qu’elle a insisté très longuement) de prolonger mon bail pour une durée indéterminée.

Quel sens de l’hospitalité ces dauphinois, c’est vraiment l’gratin du gratin . . .

 Cela dit, je ne veux pô non plus abusé de la générosité de Miss CHORIZO, sinon, nous allons fusionner nos blogs sous le nom de « ME GUSTA… STRONOMIQUE » ! ! ! . . .

 Alors dès que RACHEL aura plus de temps a accorder à son blog, je ferai mes valises en direction de je ne sais trô où (Miss CHOUYA et Miss CALISSE  m’ont déjà proposé le gîte et le couvert – Miss CALISSE a déjà tenu compte d’une de mes remarques sur sa page d’accueil pour que je me sente chez moi dès mon éventuelle arrivée).

 Vous me direz (et je serai entièrement d’accord avec vous) que le top of the top serai que je finisse de transférer mes anciennes sur mon nouveau blog et que je vous convie toutes et tous à la crémaillère.

Cela dit, si BREIZH WOMAN me présentait ses excuses (et si je les acceptais, rien n’est moins sûr ! ! ! . . .) et me demandait de revenir, je reviendrai « peut-être » y faire un squatte, vu que la Bretagne est quand même la région où le pétrole est le moins cher, et par les temps qui courent . . .

 Alors comme cette semaine je réside encore chez Miss CHORIZO, voici une recette tout spécialement conçue en son honneur . . .

 Et comme l’aurait chanté Freddy MERCURY: THE SHOW… RIZO MUST GO « HOME » . . .

Petite intervention de Rachel : Tout d’abord je suis dauphinoise tout comme toi, je vis ici depuis ma naissance et tout et tout. Cependant “mi sangré (à l’huile d’olive)” est originaire des Sierras Andalouse, là ou vit  et  sèchent allègrement les jambons, les chorizos, les lomos etc…

Alors quand tu parles d’hospitalité, ne donne pas l’exclusivité au Dauphiné mon cher.

Il y a un peut des deux…l’Andalousie et le Dauphiné !

Je suis quand mêm’pô une quand mêêême nom de nom !

Pour une éventuelle fusion Andalousie Dauphiné, j’ai déjà tout queskifô à mi casa et pis Antoine,  il nous met en garde contre toi alors… et pis, STRONIMIQUE sa sonne pas Ibérique.

Mais si de la place dans cet espace virtuel je t’accorde, en mémoire garder précieusement tu dois, le retour du chorizo autant que les menhirs craindre. 


Noix de Saint-Jacques au risotto et écume de chorizo.

 

Pour 4 personnes - Préparation : 30 min. - Cuisson : 30 min.

Ingrédients : 8 grosses noix de Saint-Jacques / 1 noix de beurre / 1 bouchon de Pastis « Putain, con, hein l’Tonio ? ? ? ! ! ! . . . » / sel et poivre du moulin. Ecume de chorizo : ¼ de chorizo piquant / 1 feuille de gélatine / 1 noix de beurre / 30 cl. d’eau / 10 cl. de crème fraiche liquide. Risotto au chorizo : 350 gr. de riz Arborio pour risotto / ½ chorizo piquant / 10 cl. de vin  blanc sec / 1 litre de bouillon de volaille / 1 oignon / 60 gr. de beurre /1 cuillère à soupe d’huile d’olive / sel et poivre. Recette : Ecume de chorizo : Déposer la feuille de gélatine dans un récipient contenant de l'eau froide. Retirer la peau, puis découper des rondelles de chorizo. Faire chauffer une poêle à feu vif avec du beurre, puis laisser revenir les morceaux de chorizo. Déglacer le fond de la poêle avec 30 cl. d'eau, puis porter lentement à ébullition en remuant sans cesse. Donner un bouillon, puis laisser infuser pendant 10 minutes. Laisser réduire de moitié. Passer le contenu de la casserole au blender. Filtrer la sauce à l'aide d'un chinois. Réserver au chaud. Ajouter 10 cl. de crème fraiche. Porter à ébullition, ajouter la feuille de gélatine ramollie, puis remuer l'ensemble. Filtrer la sauce dans un chinois, puis verser dans un siphon à Chantilly. Insérer une cartouche de gaz, secouer énergiquement, puis réserver au chaud en déposant le siphon dans une casserole d'eau bouillante. Risotto au chorizo : Dissoudre les bouillon-cubes dans 1 litre d’eau bouillante, puis réserver. Peler et hacher un oignon, puis le faire revenir dans une casserole avec de l’huile d’olive et une noix de beurre. Ajouter le riz avec l’oignon, puis mélanger pendant 1 à 2 minutes. Verser le vin blanc sec, puis remuer jusqu’à évaporation. Mouiller le riz avec le bouillon de volaille chaud, petit à petit. Baisser le feu, puis laisser cuire jusqu’à ce que le riz ait absorbé tout le bouillon. Renouveler l’opération régulièrement. Peler le chorizo, puis le découper en fines rondelles. Couper 30 gr. de beurre en petits cubes. A mi-cuisson, ajouter le chorizo dans le riz, puis les cubes de beurre. Réserver au chaud. Cuisson des noix de Saint-Jacques : Dans une sauteuse, faire revenir une noix de beure. Déposer délicatement les noix de Saint-Jacques, puis les faire rissoler sur les deux faces. Saler et poivrer. Verser un bouchon de Pastis, puis faire flamber à l’aide d’une allumette. Dressage : Déposer une part de risotto sur le côté de l’assiette de service. Déposer délicatement deux noix de Saint-Jacques. Secouer énergiquement le siphon chaud, puis incorporer délicatement l’écume de chorizo. Servir aussitôt. Commentaire : L’association des noix de Saint-Jacques et du chorizo est totalement « détonante » . . . La réalisation de l’écume de chorizo est assez complexe (c’est surtout que je l’ai faite au feeling). La p’tite astuce du Gars : Bien maintenir le siphon très chaud jusqu’au moment de dresser. Attention à la manipulation du siphon lors du dressage, car un espumas chaud a tendance à « partir » très vite et de « tapisser » totalement le plat et les murs . . . 

07_Crustac_s___Fruits_de_mers___Noix_de_Saint_Jacques

Posté par me gusta à 15:40 - SQUAT - Commentaires [15] - Permalien [#]

Commentaires

    Votre duo me fait tellement delirer qu'il faut le conserver !!!! En fait votre duo, j'en suis ravi-olé du dauphinais !!!

    Posté par Antoine, 30 avril 2011 à 21:31
  • Tout ce que j'aime !

    Posté par Chris, 01 mai 2011 à 18:52
  • hum...sublime!

    Posté par sandra, 02 mai 2011 à 08:07
  • Brabvo, ca a l'air exquis!!

    Posté par yaya, 03 mai 2011 à 21:41
  • j'ai parlé de toi à claude Guéant!!!
    tu vas bientot être convoqué ...les sqouats il aime pô! vintimille c pas mal non plus ...
    pierre

    Posté par pierre, 07 mai 2011 à 10:08
  • voilà je suis venue voir le squatteur (garsastronomique) et j'en profite pour visiter le squatt qu'est pas mal, ma fois!

    cette recette est super et va pas mal m'inspirer sauf que j'aime pas l'écume ...mais je garde le chorizo, bonne idée!
    bonne soirée, bea

    Posté par CARDAMOME, 07 mai 2011 à 21:16
  • Rachel, j'admire ta générosité et ta patience. 2 semaines, c'est énorme !!!! J'espère qu'il t'a laissé travailler sur tes projets pendant ce temps là ! Il est du genre bavard tout de même !
    Malgré toutes les piques que le gars m'envoie, je ne lui en veux même pas. Et s'il le faut, mais vraiment s'il le faut, je l'accueillerai à nouveau. Mais attention la bretonne est susceptible.
    J'espère que les St-Jacques n'ont pas été pêchées dans la baie de St-Brieuc, par rapport au pétrole !
    J'aime vraiment l'idée de l'écume de chorizo. Bravo le gars, t'es un pro du siphon, c'est peut-être grâce à ton côté siphonné !?

    Bises à vous deux

    Posté par ça sent beau...., 08 mai 2011 à 10:37
  • très jolie recette ! ça fait envie !bonne journée !

    Posté par K-Hot**, 10 mai 2011 à 08:15
  • Tu sais quoi Rachel , on va faire un club "les hebergeuses du gars " hihihih !!!

    Posté par chouya, 10 mai 2011 à 12:35
  • alors pour le gars : hummmmmmmmmmm super cette recette !!! c'est pour moi je suis sur que rachel me donnera une assiette !!

    pour rachel : ben oui !!!!!!! j'pense bien que je donne des autographes ))))))))) va falloir que du descende dans le nord ! ta de la chance on se gèle pas en ce moment c'est mon petit coté extraverti, faut toujours que je me la pète )))))))))))))))))))))))))) mais d'un autre coté la vie d'artiste est le rêve de toutes les petites filles, je ne fut pas une exception, sauf vers 12-13 ans la !!!! j'voulais être médecin légiste : je sais hyper morbide, les bestioles du jardin voir même ma souris décédé après un accidentel coup de dico derrière le cou n'a pas échappé à mon bistouri de chez "mattel" )))))))))))) enfin je dis mattel mais chai pu qui faisait le kit du parfait toubib bref la tout de suite c'est pas à marilyn monroe, ni à sylvie testud que je ressemble mais : marilyn manson ))))))))))))))))))))))))))))))
    bisous loloche

    Posté par loloche, 10 mai 2011 à 15:24
  • appétissant

    je rafolle des fruits de mer donc cela ne peut-être que délicieux.

    bonne fin de journée et merci d'être passée sur mon blog

    Posté par francis, 10 mai 2011 à 17:20
  • moi aussi je veux bien faire partie de ce club très très fermé des hébergeurs du Gars astronomique... pour info, il est passé par chez moi avec une glace à la rhubarbe

    Cath

    Posté par Calisse, 15 mai 2011 à 18:16
  • Elle est top cette recette, j'adorerai plonger mon index dans l'écume.

    Posté par chef cuistot, 03 juin 2011 à 21:20
  • mmmmmmm adorable comme plat,beau w-end,bizzzzzz

    Posté par sara, 04 juin 2011 à 09:58
  • Je sors de table à l'instant mais avec ta petite recette, j'y remettrais bien les pieds dessous.
    Je découvre ton blog et le trouve très simpa... je continue ma visite.
    Bon weekend.

    Posté par capu, 01 juillet 2011 à 21:42

Poster un commentaire